Archives pour la catégorie TRADITION

Poisson d’avril – La journée du rire

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 


1er avril, jour des canulars

Le 1er avril est traditionnellement le jour des canulars, où chacun peut s’en donner à cœur joie dans le registre de la farce : faux reportages dans la presse, canulars entre adultes, ou encore sympathique poisson de papier accroché dans le dos par une main d’enfant… Si cette tradition est bien ancrée dans les esprits, en revanche ses origines sont assez mystérieuses. Nous évoquerons donc l’explication la plus probable, mais aussi des traditions liées à cette journée pas comme les autres…

L’origine des farces du 1er avril

Une origine mystérieuse…

L’origine des farces du 1er avril est particulièrement mystérieuse. Cette tradition répandue dans le monde entier est très ancienne, c’est la seule certitude que l’on puisse avoir à son sujet ! Pour le reste, il existe surtout des explications populaires mais invérifiables.
Voici l’histoire la plus répandue concernant l’origine des farces du 1er avril. Autrefois, la nouvelle année ne commençait pas partout le 1er janvier, mais dans certaines régions pouvait commencer au début du printemps, à la fin du carême. Or, au XVIème siècle, le roi Charles IX décida d’unifier le calendrier. L’édit de Roussillon imposa donc que désormais l’année commencerait le 1er janvier pour tout le monde. Beaucoup de gens, ne s’habituant pas à ce changement, continuèrent de se congratuler et de s’offrir des étrennes le jour du 1er avril. Pour ne pas s’offrir deux fois dans l’année de riches cadeaux, le cadeau du 1er avril devint un cadeau sans valeur financière, qui pouvait prêter à rire. Le jour du 1er avril serait ainsi devenu un jour où la dérision était autorisée.

Calendrier grégorien

Dans la mesure où le 1er avril est un jour festif dans bien des pays, on peut se demander quel est le rapport entre le April fool’s day des anglo-saxons et l’édit du roi de France. Il faut peut-être aller chercher l’explication dans le passage du calendrier julien au calendrier grégorien, imposé par le pape Grégoire XIII à toute la Chrétienté. Si ce calendrier grégorien a été adopté à des dates différentes selon les pays, il a eu pour effet, tout comme l’édit de Roussillon du roi de France, de faire commencer l’année le 1er janvier.

Carnaval et 1er avril

Le rapprochement avec le carnaval a été mis en évidence : en effet les deux fêtes permettent un renversement des valeurs établies. Le jour du carnaval on peut se déguiser en femme quand on est un homme, ou en riche quand on est pauvre. Le jour du 1er avril on peut répandre une rumeur, se faire passer pour ce qu’on n’est pas, s’amuser en toute impunité et même se moquer des autres et de soi-même. Un autre point commun entre le carnaval et le 1er avril, c’est le fait d’encadrer la période du carême : le carnaval marque le début du carême, le 1er avril marque sa fin…

…d’où le poisson pour faire des farces !

La présence du poisson dans les farces du 1er avril peut en effet s’expliquer par le fait que le 1er avril se situe à la fin du carême, période durant laquelle les Chrétiens ne devaient pas consommer de viande. On imagine aisément qu’à la fin du carême il était devenu lassant de manger du poisson, et y faire allusion relevait de la dérision. Une autre explication pourrait être qu’au début avril commence la période de frai, période de reproduction des poissons pendant laquelle il était interdit de pêcher afin de laisser les populations de poissons se renouveler. Mettre un faux poisson dans le dos d’une personne pouvait être une allusion à cette interdiction. Quoi qu’il en soit le poisson est effectivement la vedette des farces de premier avril !

Grands et petits fêtent le 1er avril !

Poisson d'avril - La journée du rire dans TRADITION poisson

Les enfants et le 1er avril

Traditionnellement, les enfants fêtent le 1er avril en découpant et en décorant un superbe poisson réalisé dans du papier cartonné. Le poisson sera ensuite muni d’une attache permettant à l’enfant de l’accrocher discrètement au dos de sa victime. Commence ensuite pour l’enfant une « opération discrétion » pleine d’enseignement car il n’est pas facile d’arriver à surprendre sa victime et y parvenir est souvent un exploit. Les parents des enfants de moins de 6 ans prendront soin de faciliter l’opération en se montrant très coopératifs, de façon à ce que l’enfant connaisse, malgré son inexpérience, la joie de réussir sa farce ! Alors si vous voyez votre bambin venir vers vous avec un sourire coquin le 1er avril, vous saurez qu’il vous faudra faire semblant de n’avoir rien vu venir ! Une variante du poisson d’avril plus facile à réussir pour l’enfant consiste à coller le poisson non pas dans le dos mais tout simplement sur les portes des maisons, sur les portes des voitures, ou encore d’en glisser dans les poches des personnes que l’on croise.

Les adultes et le 1er avril

Il n’est pas interdit aux adultes de faire les mêmes blagues que les enfants et de coller des poissons un peu partout ! C’est même le seul jour de l’année où vous pourrez le faire sans que personne n’y trouve rien à redire ! Pour une blague plus discrète, envoyez des dromacartes poissons d’avril, cela fonctionne aussi et évite à vos victimes le sentiment de s’être fait piéger. Vous pouvez aussi répandre des rumeurs complètement loufoques, en prenant soin toutefois de ne pas mettre en cause des personnes de votre entourage. Plus la rumeur sera folle, mieux ce sera !

Les coutumes de la Belle Epoque

Vers 1900, la fête du 1er avril était l’occasion d’échange de cartes humoristiques et affectueuses ornées de poissons. Envoyer une carte de 1er avril était une marque d’amitié ou d’amour. Tout comme à la St Valentin et au 1er mai, les amoureux profitaient du 1er avril pour déclarer leur flamme en envoyant une carte à l’être aimé. Aussi étonnant que cela puisse nous sembler aujourd’hui, le poisson servait de messager d’amour !
Les commerçants proposaient des petits cadeaux de circonstance : poissons en sucre, boites en forme de poisson remplies de bonbons, poissons en chocolat… Cette tradition de manger des poissons en chocolat perdure encore à l’heure actuelle, sous la forme de la « friture » en chocolats, que l’on mange cependant plutôt à Pâques. Car le poisson est très chargé symboliquement puisqu’il représente également Jésus pour les Chrétiens.
Pour terminer, voici une coutume d’autrefois que l’on peut remettre au goût du jour et qui devrait beaucoup amuser les enfants. La fête du 1er avril pouvait être le prétexte à un repas où l’on présentait sur la table de faux aliments, réalisés en carton-pâte : faux poissons, faux fruits, verres et carafes vides… Un repas très amusant mais qui s’avérait peu nourrissant. Rassurez-vous, on ne faisait pas durer la plaisanterie trop longtemps et on se mettait ensuite à table avec de vrai

http://lemag.dromadaire.com/ 



Auteur: Tritriva

tritriva1

BIENVENUE DANS MON BLOG BONNE VISITE

pervenche2.jpg

pervenche2.jpg

im18579.gif

im18579.gif

poinsettia

poinsettia

fleuranime083.gif

fleuranime083.gif

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

L’AMOUR

Même si l'amour Ne serait pas pour toujours... Espérer et de croire... Pas au simulacre, Mais au miracle. Car l'amour est sacré, L'amour peut sauver Une âme qui déambule, Un esprit qui recule, Et la vie sera meilleure... Et l'amour deviendra... le bonheur. DadaRabe St Pierre et Miquelon 17/08/07

naturearbres002.gif

naturearbres002.gif

colombe.jpg

colombe.jpg

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

minifrance.gif

minifrance.gif

plongee.gif

plongee.gif

bwmadab1.jpg

bwmadab1.jpg

IANAO NO MAHALALA (Poème de DadaRabe, Marseille 22/08/01)

Ry hany tanindrazako! Tsy foiko sy malala! Raha nandao anao aho, an-taona maro izay, Tsy hoe ninia nikimpy na koa tsy nahalala, Ny ratra sy ny fery na ny ady mahamay, S'ireny fijaliana, Ireny fahoriana, Ireny fihafiana, Izay nitomaniana. Ry tany tiako indrindra, narary anie ny foko, Raha sendra ny tsy fidy, ka ho any an-tsesitany; K'ireny ranomaso, nilalotra toloko, Niniako nampanginina na hila tsy ho lany, Fa mafy ny mitady, Manangana ny ho avy, Fa ts'isy vavahady, Misokatra sahady. Dia nifandimby teny ny andro sy ny volana, Toa efa hody ventiny ny rano nantsakaina, Kinanjo tsy nampoizina fa misy foana ny olana, Mitady hanembatsembana ilay maraina andraina; Te hody aho na androany, Raha azo atao izany, Fa saingy nofy ihany, Ny foko toa tomany! Misy ny milaza fa efa nanadino anao ny foko tia, Nolazainy koa fa efa natakaloko ny hafa hono ianao! K'aleoko miampify, mandositra anao aty lavitr'aty, Minia tsy mahatsiaro ary manadino, nahita vaovao! Ry Madagasikara! Ianao no mahalala, Ny foko anie tsy hiala, Fa tia toy ireny adala.

HAFATRA HO ANTSIKA MIANAKAVY ( DadaRabe 02/12/2000 )

Ho antsika mianakavy, Tiako ho marihina sy ambara fa : 1-TSY MISY INTSONY ANDEVO, tsy misy andevo fa SAMY OLON'AFAKA daholo isika mianakavy. 2- TSY MISY AMBONY SY AMBANY ISIKA, samy olona mikatsaka ny mahasoa eto ambonin'ny tany. 3- TSY MPIFAHAVALO ISIKA. Aoka re tompoko tsy hifanipaka toy ny valala an-karona isika mianakavy, fianakaviana iray ihany anie isika é! Samy olombelona feno isika mianakavy, samy manan-drà mikoriana, samy tera-dray aman-dreny. O! rey vahoaka, aza entim-po fa ny fo anie rano mafana é! Tsy manan-kambara aho ankehitriny fa anjaran'ny tsirairay no mandinika. TRAFO-KENA OME-MAHERY KA AM-BAVA HOMANA AM-PO MIERITRA. DADARABE " Izao tontolo izao ho an'ny Malagasy "
mars 2017
L Ma Me J V S D
« fév    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Mon cours de français |
essai09 |
Un amour de "Pékinoise" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ghadalam
| journal-de-lulubie
| Mes passions de ptit dragon